La pépite LNC Therapeutics change de dirigeant

Prometteuse jeune pousse bordelaise dans le domaine de la santé, auteure d’une des plus belles levées de fonds de la région l’an passé, LNC Therapeutics change de CEO. Le docteur Georges Rawadi remplace Jean-Luc Treillou, qui deviendra président du conseil d’administration de la startup.

2017 était une année spéciale pour LNC Therapeutics avec l’arrivée d’une nouvelle directrice scientifique, Sandrine Claus, et une levée de fonds de 6,5 M€ la plaçant dans le top 5 des tours de table réalisés par les pépites de la région l’an passé. La société est d’ailleurs coutumière de ce type d’opérations puisqu’elle a levé 16,5 M€ depuis sa création en 2010 à Bordeaux. 2018 constituera un nouveau tournant pour l’entreprise, spécialiste de la recherche et le développement de nouveaux médicaments basés sur le fonctionnement du microbiome intestinal, avec l’arrivée d’un nouveau dirigeant. Jean-Luc Treillou, quitte son poste de CEO (chief operating officer, NDLR) et deviendra président du conseil d’administration de la société dès le 1er juillet prochain. Le docteur Georges Rawadi a été nommé au poste de CEO. Ancien chercheur à l’Institut Pasteur, il a occupé différents postes de business development chez Cellectis, Galapagos, ProStrakan et Sanofi-Aventis, et a mené des missions de conseil en développement d’alliances stratégiques. Il était précédemment vice-président business development et propriété intellectuelle de la société biopharmaceutique belge Celyad.

Vers un élargissement du spectre

LNC Therapeutics mène des recherches de pointe s’appuyant sur le microbiome intestinal, autrement dit l’écosystème de 100.000 milliards de bactéries provenant de 400 espèces différentes qui colonisent notre intestin. La startup cherche à développer de nouveaux candidats médicaments basés sur ce microbiome et son interaction avec l’intestin, en agissant sur ces bactéries. Elle ciblait initialement les pathologies liées à une dérégulation du métabolisme humain et du système immunitaire, notamment l’obésité et les maladies cardiométaboliques. Mais Georges Rawadi aura pour mission d’ouvrir le champ des possibles.

« Les innovations résultant de notre compréhension du microbiome ne sont qu’à leurs débuts et je suis très fier de porter les ambitions de LNC Therapeutics dans ce domaine », précise Georges Rawadi dans un communiqué. « Le travail déjà accompli et mené conjointement par Sandrine Claus et l’équipe fondatrice est une base solide pour explorer de nouvelles voies de développement vers des thérapies de rupture, toujours basées sur le fonctionnement du microbiome intestinal. Si le traitement de l’obésité et des maladies cardiométaboliques restent les premières indications, nous avons désormais la conviction que nos travaux vont nous permettre d’élargir les aires thérapeutiques, notamment vers des maladies impactantes n’ayant à ce jour toujours pas ou peu de traitement efficace. »

De son côté Jean-Luc Treillou se dit « convaincu que l’arrivée de Georges Rawadi va renforcer la capacité de la société à nouer des partenariats et porter une ambition internationale. De mon côté, je vais continuer à supporter la nouvelle équipe dirigeante, en me focalisant sur les aspects stratégiques de l’entreprise. »

This publication was useful? Share it!